L’huitre plate (Ostrea edulis)

icon_puce CLASSIFICATION
bar_mareis

Sans titre-1 Embranchement: mollusques
Sans titre-1 Classe: Bivalves

Découvrir l’ensemble de la classification des animaux de maréis

icon_puce DESCRIPTION
bar_mareis

Sans titre-1 Ostrea edulis, ou « huitre plate », comme son nom l’indique, possède une coquille dont la valve supérieure est plate. Néanmoins, la valve inférieure est légèrement creuse. Elle est rugueuse et des stries d’accroissement concentriques sont visibles. La face externe de la coquille est grisâtre, alors que la face interne est nacrée. Lemanteau, quand à lui, est plutôt vert pâle, due aux algues vertes dont l’huitre se nourrit.

icon_puce REPRODUCTION ET CYCLE DE VIE
bar_mareis

Sans titre-1 L’huitre est hermaphrodite. Il s’agit d’un hermaphrodisme successif : la première année les individus sont mâles, puis ils sont mâles ou femelles alternativement : Après chaque émission de gamètes, il y a changement de sexe. Parfois, l’huitre est dite « laiteuse », cela correspond en fait à la présence de gamètes. Les huitres plates sont vivipares. Le mâle projette sa laitance dans l’eau, sur un signal basé sur la salinité et la température du milieu. Les ovules sont fécondés à l’intérieur même de la femelle, et abrités dans la chambre inhalante.

icon_puce HABITAT / REPARTITION GEOGRAPHIQUE
bar_mareis

Sans titre-1 L’huitre plate est une espèce native d’Europe de l’Ouest. On la trouve en Atlantique, en Manche, en Mer du Nord, et en Méditerranée, jusqu’à 80 m de profondeur. Elle vit souvent sur les fonds meubles, mais peut parfois vivre sur les rochers, fixée par sa valve inférieure.

 

icon_puce PECHE
bar_mareis

Sans titre-1 L’Ostréiculture comporte plusieurs étapes. Après fixation des jeunes huitres lors du captage, la phase de croissance, qui dure 18 mois, consiste à placer les moules dans des sacs, disposés sur des tables au fonds de la mer, qui ne se découvrent qu’aux grandes marées. Le principal souci de cette méthode est que l’ensablement oblige les ostréiculteurs à rehausser les tables.

Sans titre-1 En France, il existe 7 grands bassins ostréicoles, qui donnent un goût et une couleur particulière à l’huitre. Ce sont les « crus d’huitres ».

Sans titre-1 En fonction de leur croissance, mesurée par l’indice de chaire (masse de chaire égouttée de 20 huitres / masse totale de ces 20 huitres *100), les huitres sont caractérisées de « fines », ou « spéciales ». Elles sont fines si l’indice de chaire est suffisant.

Sans titre-1 Les claires sont des anciennes marées salant, formées de bassins peu profonds. La température de l’eau y est donc plus élevée, ce qui augmente le poids de chaire de l’huitre.

Vous pourrez trouver l’huitre plate dans notre bassin : bord de plage

bassinbordplage

Vous souhaitez partager vos photos et ainsi améliorer cette fiche? Mettons-les dans l’album photo de Mareis 

icon_puce SOURCES:
bar_mareis

Ostréiculture ; 2009 ; cours de Lionel Denis, Université des Sciences et Technologies de Lille.

Mer et littoral ; 2009 ; Ostrea edulis 

So, what do you think ?

You must be logged in to post a comment.