L’astérie bossue (Asterina gibbosa)

asterina_gibbosa_fiche

icon_puce CLASSIFICATION
bar_mareis

Sans titre-1 Embranchement: Echinodermes
Sans titre-1 Classe: Asteroidea
Sans titre-1 Ordre: Valvatida

Découvrir l’ensemble de la classification des animaux de maréis

 

icon_puce DESCRIPTION
bar_mareis

Sans titre-1 L’Astérie bossue doit son nom à son disque central qui est légèrement bombé. C’est le disque central qui contient les organes vitaux. La face aborale (dorsale) est rugueuse, portant de petites épines. Ses 5 bras sont courts et arrondis. Les podia, situés dans les sillons ambulacraires, permettent le déplacement de l’étoile de mer. A l’extrémité de chaque bras, des podia à fonction non locomotrice, permettent, eux, la photo réception. Cette petite étoile de mer, qui mesure entre 2 et 7 cm de diamètre, est grise, beige, brune, ou encore verte pâle.

icon_puce REPRODUCTION ET CYCLE DE VIE
bar_mareis

Sans titre-1 L’Astérie bossue est hermaphrodite. Les individus commencent par être mâles, puis deviennent par la suite femelles. La femelle fixe la ponte sur un substrat dure, tandis que le mâle libère les gamètes dans l’eau. La larve qui en résulte subit une métamorphose particulière : sur une côte de la larve, il y a un bourgeon, à partir duquel se développe l’adulte. Le reste de la larve dégénère.
Parfois, une reproduction asexuée est possible, grâce à la capacité de régénération de l’étoile de mer : lorsqu’un de ses pieds est endommagé, elle peut le reconstituer et dans certains cas rares, un individu complet peut être reconstitué à partir d’un pied.

icon_puce HABITAT / REPARTITION GEOGRAPHIQUE
bar_mareis

Sans titre-1 Asterina gibbosa est sensible à la lumière, c’est pourquoi on la trouve sous les roches, dans les flaques, ou parmi les algues et les éponges, à l’abri du soleil. Elle colonise toute nos côtes puisqu’on la trouve en Atlantique, en Manche, en Méditerranée, et parfois en Mer du Nord, de la surface jusqu’à 20 mètres de profondeur. Cette étoile de mer survit difficilement au-delà du niveau de la mer, à cause de son intolérance à ladessiccation à des températures élevées, et de phototactismes et gravi tactismes négatifs.

 

icon_puce ALIMENTATION
bar_mareis

Sans titre-1 Asterina gibbosa se nourrit d’ophiures, de bivalves, de gastéropodes, d’éponges et parfois de végétaux, qu’elle ingère grâce à ses 5 dents. Pour manger ses proies, elle évagine son estomac, et repend des enzymes digestives sur sa proie.

Vous pourrez trouver cette étoile de mer dans notre coupole

Vous souhaitez partager vos photos et ainsi améliorer cette fiche? Mettons-les dans l’album photo de Mareis 

icon_puce SOURCES:
bar_mareis

Mer et littoral, 2009 ; Asterina gibbosa 

Université du Havre, 2009 ; Asterina gibbosa ;

ADW ; 2009 ; Asterina gibbosa 

So, what do you think ?

You must be logged in to post a comment.