L’APECS lance un appel aux votes et aux dons pour son projet Capoera !

CapOeRa : quelle contribution pour une meilleure gestion et conservation des raies dans les eaux françaises ?

Chaque année, Maréis en tant que « structure-relai », organise une chasse aux œufs de raies en avril, grâce au programme CapOeRa de l’APECS.

Les capsules collectées sont étudiées en fonction de leur forme et de leur taille pour déterminer à quelles espèces elles appartiennent. Ces actions de sciences participatives permettent d’améliorer les connaissances sur les raies des côtes françaises.

« L’APECS a pour vocation de contribuer à la conservation des requins et des raies. Nous menons pour cela des programmes d’études pour améliorer les connaissances et pouvoir accompagner les décideurs dans la construction de mesures de gestion. Parallèlement, nous organisons des actions pour mieux faire connaître les requins et les raies et sensibiliser à la nécessité d’agir pour leur protection.« 

Aujourd’hui, l’association a besoin d’aide afin d’effectuer des analyses plus poussées sur les données collectées.

 

Résumé du projet:

Face au manque de connaissances sur les raies, l’APECS a lancé en 2005 le programme participatif CapOeRa (pour CAPsules d’Œufs de RAies). L’idée était de mobiliser le grand public pour collecter les capsules d’œufs de raies vides échouées sur les plages du littoral français en partant du postulat que ces capsules constituaient de bons indices de présence des espèces ovipares. L’association a multiplié les efforts pour que le programme rencontre l’adhésion du plus grand nombre et pour créer un véritable réseau de participants et de partenaires. Au fil du temps, CapOeRa s’est imposé à la fois comme un outil efficace de sensibilisation à la présence des raies sur nos côtes et à la nécessité de connaître et préserver la biodiversité, mais également comme un dispositif performant. La forte implication des citoyens et de plusieurs structures a permis la collecte de nombreuses données qui peuvent être aujourd’hui valorisées en mettant en place des partenariats avec le monde de la recherche académique. La réalisation d’analyses plus poussées apporterait de nouvelles informations qui pourraient aider à une meilleure gestion et conservation des raies. Le projet vise donc à travailler sur les données issues du programme CapOeRa en collaboration avec des chercheurs spécialisés dans l’analyse de jeux de données issus des sciences participatives. De plus, il cherchera aussi à créer un terrain favorable à une meilleure préservation des raies. Pour cela, un maximum d’acteurs concernés (scientifiques, pêcheurs, décideurs, associations, citoyens) sera réuni lors d’ateliers de travail afin de se pencher sur les différentes sources d’information disponibles, y compris celles issues de CapOeRa, et de s’accorder sur la compréhension que nous avons de la situation dans les eaux françaises. Ces mêmes personnes imagineront ensuite collectivement les actions à développer pour aboutir à une meilleure gestion et conservation des raies.

Pour voter et participer au projet CapOeRa , il suffit de suivre ce lien:

APECS

 

 

.