Le homard (Homarus gammarus)

presentationfichehomarus

 

                                                  Embranchement: Arthropodes
                                                  Classe: Malacostracés
                                                  Ordre: Décapodes
                                                  Infra ordre: Reptantia
                                                  Famille: Nephropidae

Découvrir l’ensemble de la classification des animaux de maréis

Homarus gamarus peut mesurer en général jusqu’à 75 cm, bien que quelques rares spécimens de plus d’1 mètre ont été recensés. Sa carapace est bleue foncé, avec quelques taches orangées. Elle est rigide, ce qui oblige le homard à subir des mues successives au cours de sa croissance. A chaque mue, il grandit d’environ 20%.

Le saviez-vous ? On distingue des homards gauchers et des homards droitiers, selon la position des pinces séctioneuses et des pinces broyeuses. La pince broyeuse porte des excroissances arrondies, alors que l’autre, plus petite, possède des dents pointues. Les mâles possèdent des pinces plus grosses que celles des femelles.


En dehors des périodes de reproduction, le homard est un animal solitaire et territorial : il se bat pour défendre son territoire. Il accepte d’être entouré de ses congénères uniquement pendant la période de reproduction. Chaque été, les homards migrent pour trouver des partenaires sexuels.
Le homard est ovipare : La femelle pond environ 4000 œufs entre juin et Aout. Ces derniers incubent pendant 9 à 10 mois. A l’éclosion, ils donnent naissance à des larves planctoniques. Après 2 à 3 semaines, la larve se fixe sur un territoire, creuse un terrier, et y grandit pendant 2 ans. Quand sa carapace atteint 15 mm de long, le homard quitte son terrier pour chercher des substrats rocheux. L’âge adulte commence vers 5 ans, et l’espérance de vie du homard est de 15 à 20 ans. Sur 4000 œufs, on estime que seul 2 à 3 larves atteindront l’âge adulte.

 

Le homard affectionne les crevasses, les trous entre les roches. Parfois, il les creuse lui-même dans le substrat. Le homard vit de la limite de la zone de marée basse, jusqu’à 50 mètres de profondeur. Il colonise toutes les côtes nord-atlantiques, sauf au niveau de la mer baltique.

homard [800x600]

Il se nourrit de mollusques, de vers, d’étoiles de mer, d’oursins et de poissons morts. Le homard est un animal nocturne : il chasse la nuit. Il est lui-même la proie du poulpe, et de l’homme. (voir le topo sur la chaine alimentaire)

  MENACES

Les individus de grandes tailles sont surexploités par la pêche. De plus, la pollution, par le biais du phénomène de bioconcentration et de bioaccumulation, touche d’autant plus les individus qui vivent longtemps. Il existe très peu de réserves naturelles sous-marines susceptibles de protéger les populations de homards, et aucun plan de restauration n’est actuellement mis en place.

  PECHE

La taille légale de pêche est de 23 à 50 cm, pour un poids de 0.7 kg. Cette taille correspond à celle de jeunes homards, qui n’ont pas encore pu se reproduire, ce qui rend l’espèce d’autant plus vulnérable. Lors de la période de reproduction, les couloirs de migration (appelés : « corridors de migration » sont recherchés par les pécheurs, pour y déposer les casiers.

Venez observer le homard dans notre bassin : pleine mer

pleine_mer3

Vous souhaitez partager vos photos et ainsi améliorer cette fiche? Mettons-les dans l’album photo de Mareis 

  SOURCES:

Mer et littoral ; 2009 ; Homarus gammarus ; 

Wikipedia ; 2009 ; homard européen ; 

Ocearium du croisic ; 2009 ; le homard ; 

.